Déclaration CGT à la réunion du CSE du 12/05 sur la dénonciation de la prime semestrielle

Déclaration CGT à la réunion du CSE du 12/05/2022 – concernant l’information sur la dénonciation de la décision unilatérale du 26/07/2015 instaurant une prime semestrielle et mesures associées.

Monsieur le Président,
A l’heure où l’inflation a atteint 7,5% sur un an dans la zone euro, où les ménages vivent une vrai calamité avec la hausse du coût de la vie , où par avenant au 31/03/2022  relatif aux salaires minimaux hiérarchiques, les organisations syndicales dont la Syntec ont revalorisées les grilles des salaires minimaux ETAM et IC qui sera très  prochainement étendue,
La Direction de HELPLINE annonce sa décision de dénoncer  sa décision unilatérale du 26/07/2015 instaurant une prime semestrielle « dite prime d’assiduité ».
Lors des négociations périodiques obligatoires BLOC 1  REMUNERATION, TEMPS DE TRAVAIL, PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTEE DU TRAVAIL de 2021, la CGT avait demandée, certes, la  suppression de la prime dite d’assiduité dans sa forme actuelle, pour l’intégrer aux salaires de base (suite à Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 8 janvier 2020 – N° de pourvoi : 18-17.553, 18-17.554, 18-17.555, 18-17.556, 18-17.557) ainsi que l’ouverture  de négociation d’une nouvelle prime de performance individuelle.
Notre organisation avait demandé également une augmentation des salaires au regard de l’indice des prix à la consommation.
Nous avions, toutes organisations confondues,  présenté plusieurs mesures permettant d’avantager les salariés de notre entreprise et de tenir compte du contexte économique actuel. Cependant, aucune de nos propositions n’a été retenue excepté le don des RTT et un accord favorisant les salariés en situation d’handicap.
Vous nous aviez promis de revenir vers nous afin de discuter sur un nouveau mécanisme de prime.
Aujourd’hui , vous communiquez la décision de dénoncer votre décision afin de donner du pouvoir d’achat aux salariés bénéficiaires.
Mais de quoi parle t’on au juste ?
Nous parlons ici d’une prime semestrielle versé sous forme d’avance de 74 € par mois aux salariés assidus, qui ne se retrouve pas absent pour maladie ou pour tout autre raison dans l’entreprise.
Qu’est ce que cela change mécaniquement ?
En effet, pour tous les salariés assidus, le salaire de base va être augmenté de 74 € /mois mais la rémunération sera équivalente. 
La communication de la direction concernant sa décision de donner du pouvoir d’achats aux salariés est donc scabreuse !
Scabreuse, car rien ne change pour les salariés assidus, la direction n’apporte aucune augmentation de rémunération et n’offre aucun partage réelle des valeurs.
Scabreuse, lorsqu’elle  continue de goinfrer les actionnaires , sur le dos des salariés en leur offrant  des actions gratuites grâce à une marge bénéficiaire inédite.
Nous ne pouvons qu’exprimer notre colère et ne tarderont pas à la communiquer aux salariés à moins que la direction soit prête à nous tendre la main afin de discuter sur de réelles avancées sociales, que la grogne qui se fait dans notre entreprise.
Les ferments de mobilisation s’entendent partout dans nos établissements car vous ne faites rien pour fidéliser vos salariés. 
Vous pouvez être sûre que nous serons à nouveau au rendez-vous après cette longue trêve lié à la pandémie pour communiquer auprès des salariés et nous organiser afin de faire connaitre notre mécontentement et demander une vrai écoute de nos revendications.

L’heure est à l’ouverture de réelles discussions pour une vrai augmentation générale des salaires

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.